Quand ton corps te crie STOP !

Cela t’est-il déjà arrivé de tomber (littéralement) parce que ton corps n’en pouvait plus ? Pour lui, c’était l’unique moyen de te faire comprendre qu’il avait besoin d’une pause ? Oui ? Eh bien, c’est ce qui m’est arrivé jeudi dernier. Je me suis retrouvée avec le dos bloqué, ne pouvant plus rien faire. C’était la première fois que cela m’arrivait. Et cela a été douloureux, déstabilisant et effrayant.

​Mon Dilemme...

​Pourquoi est-ce que mon corps avait décidé de me lâcher deux jours avant mon atelier ? Qu’allais-je bien pouvoir faire ? Annuler l’évènement ? Impossible ! De merveilleuses femmes m’avaient fait confiance et avaient pris leurs dispositions pour y assister. Je ne pouvais pas les laisser tomber. Le problème était que je ne pouvais plus compter sur mon corps. Celui-ci pouvait me lâcher au dernier moment. Or, cet atelier devait commencer par un exercice de mise en énergie. En gros, il nous faut bouger en musique. Mais comment faire si je suis en position latérale ? ​Après une multitude de tergiversations interne, j’ai décidé de contacter les participantes afin de déplacer l’évènement. Je décidais de mettre de côté ma déception et mon humiliation (c’est ainsi que je l’ai vécu) pour prendre soin de moi. ​

​Es-tu dans ce cas ?

Tu es une personne qui passe son temps à donner et aider les autres, et tu as tendance à t’oublier. Tu aides tes amis, ta famille, tes clients, ta communauté. Tu es la confidente de tous, une mère et/ou épouse attentionnée ou une amie toujours présente. Si tu es à ton compte, tu donnes énormément à tes clients et prospects. Tu as mis en place plusieurs ressources gratuites pour faire grandir ton audience. Tu ne comptes plus tes heures, réponds à toutes les sollicitations. Tu jongles, fais dix mille choses en même temps dans le but de faire décoller ton entreprise. Tu cours, tu cours, tu cours. Tu donnes, tu donnes, tu donnes. Il peut se passer des semaines, des mois, des années, des décennies avant que ton corps ne tire la sonnette d’alarme.​

​Puis un jour, ton corps te crie « Oh ! Ça suffit maintenant ! Je suis fatigué, j’ai aussi besoin de repos. Tu dois prendre soin de moi ! ». Tu te réveilles un matin et tu es complètement VIDÉE ! Tu te sens démotivée, anxieuse, stressée. Tu peux même te sentir démunie. Voire en colère et avec du ressentiment. Et te retrouver dans une crise existentielle :

​Avec cette petite voix te murmure :

" Qu’as-tu fait ? ​Ce n’est pas la vie que tu voulais ! Pourquoi te sens-tu si épuisée ? Et où est passé tout cet argent que tu étais censée gagner quand tu t’es mise à ton compte ? Ce n’est pas comme si tu n’avais pas bossé dur.Tu donnes, tu donnes mais tu ne reçois rien (ou peu) en retour. Est-ce que les autres seront présents le jour où toi, tu en auras besoin ?"


​Te reconnais-tu dans ce portrait que je viens de dresser ? Oui ? Alors pas de panique ! Rien n’est perdu. Il existe une solution pour que cela ne t’arrive pas ou ne t’arrive plus.

Suis une des consignes de sécurité dans l’avion.

On ne cesse de vanter les mérites de la bienveillance. Il faut être bienveillant envers les autres. Il faut s’aimer les uns, les autres. Prendre soin les uns des autres. Mais qu’en est-il de soi ? Pourquoi est-il si aisé de prendre soin des autres mais pas de soi ? ​Tout simplement parce qu’on a tendance à penser que « prendre soin de soi » équivaut à « être égoïste ». Or, ce sont deux notions complètement différentes.

Être égoïste veut dire que l’on ne pense qu’à ses intérêts propres au détriment des autres. Alors que prendre soin de soi, implique que l’on va être attentif, écouter son corps.

Prendre soin de soi, c’est veiller à son bien-être dans son intérêt et celui des autres. En effet, comment veux-tu être une maman au top si tu es épuisée ? Comment veux-tu être une coach qui fournit le meilleur des services si tu es tellement fatiguée que ça en devient démotivant ? Comment être une amie attentive et bienveillante si tu es ​irritable car à bout ?

La semaine dernière, j’ai mené un atelier auprès d’une vingtaine de mamans sur le thème de la gestion du temps. ​Je leur ai donné l’exemple de la fameuse phrase dite d​urant les consignes de sécurité à bord de l’avion :

​​Consignes de sécurité :

"En cas de dépressurisation de la cabine, les masques à oxygène tomberont automatiquement à votre portée. Tirez le masque vers vous pour libérer l’oxygène. Maintenez-le fermement sur votre visage, en plaçant la bande élastique derrière votre tête et respirez normalement. Si vous voyagez avec un enfant ou une personne ayant besoin d’assistance, METTEZ VOTRE MASQUE EN PREMIER PUIS aidez l’autre personne à ajuster le sien​​​​"

Cet exemple illustre bien l’importance de prendre d’abord soin de soi afin de pouvoir être au top pour les autres. Je te demande donc de penser à cet exemple à chaque fois que tu sentiras que tu as trop tiré sur la corde. Mais avant d’en arriver-là, je vais reprendre une habitude que j’avais mise de côté mais qui me faisait un bien fou. Je t’incite fortement à la mettre en place également. La voici :

Tableau « Je prends soin de moi ».

Chaque dimanche, écris dix à vingt petites choses que tu pourrais faire au cours de la semaine afin de prendre soin de toi. Ce sont juste des petites actions, rien d’excessif mais qui te feront un bien fou. Pour te donner un ordre d’idée, voici ma liste pour cette semaine du 12 novembre 2018 :

  • Rires autant que possible
  • Me faire un masque du visage à l’argile
  • ​Manger une part de mon gâteau préférée
  • Manger une mangue (mon fruit préféré)
  • ​Appeler un ami que je n’ai pas eu en ligne depuis longtemps
  • ​Passer du temps avec des amis
  • ​Utiliser la Smartbox (soin du corps) que l’on m’avait offert pour mon anniversaire.
  • ​Prendre un bain chaud.
  • ​Regarder un stand-up sur Netflix
  • ​Écrire l’histoire mettant en scène ma nièce et mon filleul.
  • ​Faire l’exposition Picasso Rose et Bleu au Musée d’Orsay
  • ​Visiter un coin de Paris que je ne connais
  • ​Se mettre au moins cinq minutes au soleil ce week-end (le soleil revient samedi) assise sur un banc ou sur l’heure dans un parc

Comme tu peux le constater, rien de transcendant mais ce sont des petites attentions qui envoient un signal à ton corps et à ton cerveau pour leur dire « tu vois, je prends aussi soin de moi ». Ces petites attentions ont l’air de rien comme ça mais elles vont permettre de booster ton énergie et ta motivation. Apprécier les petits moments de la vie et rendre ta vie magique.

Je te demande de t’engager à noter des petites attentions que tu pourrais te porter tout au long de cette semaine. Et d’en faire une habitude. Et à chaque fois que tu en auras accompli une, de la barrer de ta liste. Tu verras le plaisir que tu en tireras. Dis-moi dans les commentaires ou par email ce que tu vas mettre dans ta liste. J’ai hâte de te lire.

A bientôt.

Mariama DIALLO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *