Pourquoi se décourage-t-on en cours de route ?

​Pourquoi se décourage-t-on ?


Lors d’une session découverte avec une future cliente, elle m’a confié souvent se décourager en cours de route. Elle souhaitait comprendre pourquoi. Il existe plusieurs raisons à cela. J’ai décidé d’en évoquer 5 aujourd’hui :

1/ Le manque de patience


Beaucoup de personnes se découragent car elles n’obtiennent pas de résultats immédiats. On vit à l’époque où l’on peut obtenir tout quasi instantanément. On pose une question sur Google, on obtient la réponse dans la seconde. On envoie un email, les destinataires le reçoivent dans la minute. On poste la photo de son repas ou de son chat sur les réseaux sociaux, on captive l’attention de personnes que l’on ne connait pas et qui nous félicitent de notre « exploit ». Alors on perd patience. On oublie que toute chose qui en vaut la peine, prend du temps. Le succès exige du temps. Pour y arriver, il faut mettre en place des stratégies. Et on doit passer par la case apprentissage.

C’est pourquoi, il est essentiel de changer d’état d’esprit. Car si on ne prend pas en compte tous ces aspects, on est voué à l’échec. Et si on échoue plusieurs fois, ce qui va se passer, c’est que l’on va se conditionner à abandonner facilement.


2/ Le manque de préparation

​Benjamin Franklin

« En omettant de vous préparer, vous vous préparez à l’échec »


Plus le rêve ou l’objectif est grand, plus le challenge sera grand. Les obstacles et les challenges ne vont pas disparaître comme par magie. Tu ne peux les éviter mais tu peux t’y préparer. Pour cela tu peux anticiper. Renseigne-toi auprès de personnes qui se sont lancées dans le même objectif. Quels conseils peuvent-elles te donner ? Quelles erreurs ont-elles commises ?

Une autre chose que tu peux faire pour te préparer est d’analyser ton SWOT. Tu sais cet outil de stratégie d’entreprise qui permet de déterminer les options offertes dans un domaine d’activité. Tu peux l’utiliser pour toi. SWOT veut dire :

  • Strengths : Forces
  • Weaknesses : Faiblesses
  • Opportunities : Opportunités
  • Threats : Menaces

Focalise-toi sur tes forces et essaye de minimiser tes faiblesses.


3 / Manque de détermination

« La seule fois où le succès arrive avant le travail, c’est dans le dictionnaire ! »

 Expression populaire.

Le chemin qui mène au succès n’est jamais facile. Ceux qui te promettent que tu réussiras en un claquement de doigts, te mentent. Les personnes qui réussissent du jour au lendemain n’existent pas. Si l’on creuse un peu leurs parcours, on découvre assez vite, que c’est souvent parce qu’elles avaient déjà l’expertise dans le domaine. Donc, elles ont pris le temps à l’acquérir.

Tout ce qui vaut la peine, demande des efforts. Il est essentiel que tu prennes conscience que dans tout ce que l’on fait, il faut être prêt à en payer le prix. Tu veux perdre 10 kg ? Le prix à payer sera de faire du sport, d’être prêt à endurer les courbatures qui surviendront les premiers jours tout en continuant d’y aller. Tu devras également renoncer aux plats riches et les bonnes pâtisseries pleines de crème.


4 / Manque de concentration

​La ​concentration est ce qui détourne mon attention de tout ce qui me distrait.

Encore une fois, notre époque ne nous aide pas quand il s’agit de concentration. Il y a tellement de gens sur internet, les réseaux sociaux qui te demandent de leur porter attention que tu ne sais où donner de la tête. Par conséquent, tu peux être très facilement distrait. Ton téléphone sonne ou vibre toutes les cinq minutes (si ce n’est moins) car un membre de ton entourage demande ton attention.

Mais il n’y a pas que les perturbateurs externes. Il y a aussi les perturbateurs internes. Il s’agit de ce qui se passe à l’intérieur de toi. Tu sais cette petite voix qui vient te déranger. Celle qui va se manifester par tes pensées, tes soucis, tes peurs, tes croyances, les tâches que tu dois faire etc…

Ces perturbateurs externes et internes peuvent te pousser à te décourager. Si tu veux réussir, il est important de mettre en place des outils et des rituels qui t’aideront à rester concentrer.


5 / L’objectif est soit trop haut, soit trop bas

​Zig Ziglar

« Le bonheur, c’est la poursuite d’objectifs réalisables »


Si tu te fixes des objectifs inatteignables, tu vas créer de la frustration et ton estime de toi en prendra un coup. Tu risques de te décourager et d’abandonner.

Si ton objectif est trop bas, tu risques de te démotiver et tu ne vas pas te mettre en action. Il te faut trouver le juste équilibre pour que ton objectif ne soit ni trop haut, ni trop bas. S’il est l’un ou l’autre, pense à y mettre des étapes intermédiaires adaptées.

En résumé pour ne pas te décourager en cours de route, Il te faut prendre en compte toutes tes contraintes. Quelles sont les compétences nécessaires à l’atteinte de ton objectif ? Quelles sont les considérations matérielles, physiques et psychologiques qu’il te faudra ajuster ?

Parmi ces 5 raisons de découragement, laquelle te paraît la plus simple à mettre en place dès maintenant et sur laquelle tu es prête à t’engager dès aujourd’hui ?


​Mariama DIALLO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *